Mutuelle Just

Confinement : nos astuces pour limiter le grignotage

Grignotage et confinement : nos conseils pour limiter !
Découvrez les conseils de notre experte Céline pour limiter le grignotage pendant le confinement

Qui dit confinement dit isolement, stress, ennui, et donc situation propice au grignotage impulsif pour combler ces sensations. C’est pourquoi, aujourd’hui, Céline Capart, diététicienne et nutritionniste, nous livre ses 7 conseils pour limiter le grignotage. Après avoir lu cet article, vous n’aurez plus aucune excuse de grignoter !

Le grignotage, meilleur ennemi du confinement

L’alimentation par grignotage, également appelée « chaos alimentaire » consiste à un abandon partiel ou total des repas socialisés. Ces derniers sont remplacés par des prises alimentaires hautement caloriques, avalées par petites quantités et intervalles irréguliers, sans faim réelle. Les aliments cuisinés sont le plus souvent délaissés au profit d’une nourriture consommable sans préparation.

Aussi, le grignotage peut être le moyen de s’octroyer un peu d’attention. Il n’est pas évoqué par la faim mais plutôt pour gérer un stress, nous détacher d’une émotion désagréable ou de combler un vide. Par ailleurs, les grignotages réguliers déstabilisent l’équilibre nutritionnel et font prendre du poids.

Le top 7 des conseils pour ne pas grignoter durant le confinement

Conseil n°1 : Pensez à vous hydrater

Pour commencer, notre corps est composé de 60-70% d’eau. Il est essentiel de bien boire de l’eau tout au long de la journée et principalement entre les repas. Vous coupez ainsi l’envie de grignoter et éliminez les toxines. Peu habitué, votre esprit peu confondre sensation de soif et de faim. De plus, les premiers signes de faim sont souvent liés à une mauvaise hydratation. N’hésitez donc
pas à vous réconforter avec un thé et une tisane pour varier les goûts et vous réchauffer.

Conseil n°2 : Gardez le rythme

Et les bonnes quantités en mangeant doucement et en mâchant bien : 3
repas par jour et à heure fixe, avec des féculents (pâtes, riz, pain, etc.), à chaque menu. Une nourriture variée et équilibrée limite les risques de fringale, de grignotage, et favorise un meilleur équilibre physique et psychique.

Conseil n°3 : Occupez-vous

Evitez l’ennui , changer d’activité, faites une pause. Gardez le lien social avec un petit coup de téléphone à un ami… Sport, musique, télévision, lecture, couture, tricot, sudoku, soin, bain, cuisine… À chacun ses goûts. Etablissez un programme ludique alternant travail, détente et sorties ( selon les recommandations sanitaires).

Conseil n°4 : Un petit creux, ça arrive

En cas de petit creux, préférez un fruit (frais, sec ou à coque), des bâtonnets de légumes, un laitage, du pain avec du chocolat ou du fromage, voire même des œufs, du blanc de dinde ou du surimi. Faites des collations ou fractionnez vos repars avec des intervalles de 4h.

Conseil n°5 : Rangez correctement vos aliments

Il faut que vous évitiez de laisser des aliments librement à disposition et triez les placards. En rangeant correctement les aliments vous serez moins tenté de grignoter.

Conseil n°6 : Privilégiez des aliments à index glycémique bas

Aliments complets, avoine, oléagineux, fruits et légumes, légumes secs, viande, poisson, œufs, laitages natures, fromage et… le chocolat noir.

Conseil n°7 : Ecoutez votre corps

Selon Oscar Wilde « le meilleur moyen de résister à la tentation est d’y céder. » Soyez bienveillants avec vous, tenter de tout contrôler est parfois efficace et coûte beaucoup. Interrogez vous en conscience sur votre comportement pour trouver la réponse qui vous conviendra. La tenue du carnet alimentaire permet de comprendre pourquoi nous mangeons sans cesse, en allant à la recherche des événements responsables et de modifier ainsi son comportement.

Découvrez comment conserver une bonne alimentation durant le confinement sur notre blog.

Partager sur :